Comment devenir infirmier(e) militaire ?

Vous êtes nombreux à vous interroger sur les modalités d’accès à la profession d’infirmier(e) pour l’armée française. Voici donc un résumé des différentes possibilités qui s’offrent à vous.

Intégrer l’armée en tant qu’Infirmier Diplômé d’État

Vous pouvez devenir infirmier(e) au sein d’un hôpital militaire après avoir obtenu le Diplôme d’État d’Infirmier, préparé dans l’un des Instituts de Formation en Soins Infirmiers de France. Il vous suffira ensuite de déposer votre dossier de candidature au Centre d’Information et de Recrutement des Forces Armées (CIRFA) le plus proche de chez vous. Sachez qu’il y a des recrutements tout au long de l’année.
Si votre candidature est validée, vous suivrez une formation militaire dispensée par l’École du Personnel Paramédical des Armées (EPPA) de Toulon d’une durée de 6 mois. Vous obtiendrez alors le statut de Militaire Infirmier et Technicien des Hôpitaux des Armées (MITHA). La période d’engagement est de 3 à 5 ans minimum.
Les infirmiers qui ont postulé après obtention de leur DEI travaillent dans l’un des neufs hôpitaux militaires de France. Ils peuvent être volontaires pour partir en opérations extérieures (OPEX) dans des hôpitaux militaires basés à l’étranger.

Intégrer l’armée sans le Diplôme d’État d’Infirmier

Vous pouvez également entrer directement à l’EPPA pour être formé au métier d’infirmier militaire. Il s’agit d’une formation similaire à celle dispensée par un IFSI.
Pour intégrer l’EPPA, vous devez dans un premier temps choisir à quelle armée vous souhaitez appartenir (air, terre ou marine). Dans un second temps, vous devez passer et réussir le concours d’entrée (similaire à celui d’un IFSI). Il est important de préciser que vous devez impérativement avoir entre 18 et 25 ans et être titulaire d’un baccalauréat ou équivalent. Le diplôme que vous obtiendrez est également valable dans le civil.
La formation est gratuite, par ailleurs vous serez rémunéré pendant la durée de vos études à hauteur de 1 200e net par mois. En contrepartie, vous vous engagez à travailler pour l’armée française pendant 6 ans. Cela correspond au double de la durée de vos études.
Avant de rejoindre l’EPPA, vous recevrez une formation militaire d’une durée de 6 mois.
Une fois le statut de MITHA obtenu, vous exercerez dans un Centre Médical des Armées et effectuerez des soins courants, de la médecine préventive et contrôlerez l’aptitude des militaires. Les infirmiers des CMA peuvent également partir en opérations extérieurs s’ils le souhaitent. Ils exerceront dans un poste médical à proximité d’une zone de conflit. Leur mission sera alors d’apporter du soutien aux militaires, de les aider à s’intégrer parmi les locaux, d’effectuer des missions de prévention ainsi que des soins.

Être infirmier réserviste

En plus de son activité salariée, chaque infirmier militaire a la possibilité de rejoindre la réserve militaire opérationnelle du Service de Santé des Armées. Pour cela, il faut que vous ayez le diplôme d’infirmier. Vous passerez alors la Formation Militaire Initiale des Réservistes (FMIR) et exercerez au sein d’un Hôpital d’Instruction des Armées ou dans un Centre Médical. En tant qu’infirmier réserviste vous serez également amené à partir en OPEX et vous pourrez être mobilisé en cas de catastrophe, de pandémie en France ou à l’étranger. L’engagement est de 3 ans renouvelable. Attention, si vous êtes salarié, vous êtes tenu de prévenir votre employeur.

Le salaire d’infirmier militaire

Un infirmier militaire gagne environ 1 450 euros net par mois en début de carrière et jusqu’à 2 600 euros net en fin de carrière. À cela s’ajoutent des primes exceptionnelles ainsi que d’autres avantages comme par exemple une réduction de 75% sur vos billets de train.

Retrouvez toutes les offres d’emploi de la santé et du social sur Staffsante.fr et Staffsocial.fr.

Par Amélie Tison

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Soyez le premier à noter cet article !)

Ces articles peuvent également vous intéresser