Comment devenir infirmier(e) quand on est aide-soignant(e) ?

Après plusieurs années d’expérience, il n’est pas rare de rencontrer des aides-soignants désirant devenir infirmier.
Besoin de donner un nouvel élan à sa carrière, désir d’obtenir une rémunération plus importante ou envie d’effectuer des tâches différentes : les raisons sont nombreuses. Le Labo Staff vous explique comment y parvenir.

Le concours d’admission, qu’est-ce que c’est ?

Depuis l’arrêté du 31 juillet 2009, relatif au Diplôme d’État d’Infirmier, les aides-soignants et les auxiliaires puéricultrices ont la possibilité d’accéder à la formation d’infirmier en passant l’examen d’admission spécifique.

Pour y accéder, le candidat doit justifier d’une expérience professionnelle de trois ans à temps plein en tant qu’aide-soignant ou auxiliaire puéricultrice.

En quoi consiste l’examen d’admission ?

L’examen d’admission spécifique est une analyse écrite de trois situations professionnelles. d’une durée de deux heures, l’examen permet d’évaluer les capacités d’analyse du candidat, ses connaissances et de voir s’il est apte à débuter la formation d’IDE.

Pour réussir cet examen, mieux vaut viser l’excellence et ne pas se contenter d’avoir la moyenne. En effet, seulement 20 % des places de l’IFSI sont  réservées aux candidats de l’examen spécifique.

Autres modalités d’accès à la formation

Si vous ne disposez pas de ces trois années d’expérience, mais que vous êtes titulaire d’une baccalauréat, vous pouvez vous présenter au concours d’entrée de l’IFSI.

Par ailleurs, si vous ne possédez pas le Baccalauréat mais que vous possédez une expérience de trois ans dans le secteur sanitaire ou médico-social (hors aide-soignant et auxiliaire puéricultrice) ou de cinq ans dans un autre secteur, vous pouvez passer devant un jury de présélection et, avec leur accord, intégrer le concours de l’IFSI.

Les études à l’IFSI

La  durée de la formation à l’IFSI est de trois ans, soit six semestres. Elle comporte une formation théorique de 2 100 heures. Six unités d’enseignement la composent :
– sciences humaines, sociales et droit
– sciences biologiques et médicales
– sciences et techniques infirmières
– intégration des savoirs et posture professionnel
– méthodes de travail.

À cette formation théorique s’ajoute de nombreux stages dans des établissements publics ou privés. En première année, la durée des stages est de 15 semaines, en deuxième année, elle est de 20 semaines et en troisième année elle est de 25 semaines. La durée des stages représente un total de 2 100 heures sur la durée totale de la formation.

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Soyez le premier à noter cet article !)

Ces articles peuvent également vous intéresser