Reconversion professionnelle, quelles passerelles pour les infirmiers ?

pro_medicalAujourd’hui, les carrières ne sont plus linéaires. Il n’est pas rare de croiser les professionnels de santé désirant se reconvertir. Les infirmiers n’échappent pas à ce constat. Dès lors, quelles possibilités s’offrent à eux ?

Quelle dispense pour quel métier ?

Selon la formation que vous souhaitez entreprendre, vous pouvez être dispensé de la totalité ou d’une partie de la scolarité.

Vous possédez le Diplôme d’État d’Infirmier et vous souhaitez être :

– psychomotricien : vous êtes dispensé de la première année d’études si vous avez obtenu au minimum une moyenne générale de 10 et aucune note inférieure à 8 aux examens portant sur le contenu de la première année.

– ergothérapeute ou életrocradiologue  : vous êtes dispensé de la première année d’études.

– kinésithérapeute : vous pouvez tenter de passer l’examen de première année en deuxième année et cela sans avoir suivi la scolarité de première année.

– aide-soignant et auxiliaire de puériculture : vous êtes dispensé de scolarité.

– sage-femme : vous pouvez être dispensé de la première année d’étude si vous justifiez de deux années d’exercice en tant qu’infirmier.

– médecin : certaines facultés de médecine (Paris Saint-Antoine, Lille, Lyon, Marseille, Toulouse, Rennes et Nancy) proposent des places supplémentaires réservées aux paramédicaux.

– ostéopathe : possibilité d’obtenir le Diplôme d’ostéopathe en trois ans au lieu de cinq.

La possession du DE vous donne également un accès direct :

– à la 3e année de la Licence sanitaire et sociale
– au concours d’Aptitude pour le Professorat en Lycée Professionnel (CAPLP) en Science et Techniques Médico-Sociales (STMS).

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Soyez le premier à noter cet article !)

Ces articles peuvent également vous intéresser