Pourquoi et comment soigner sa marque employeur en milieu hospitalier ?

Depuis quelques années, la marque employeur est sur toutes les lèvres. Mais que représente-t-elle vraiment ? Pourquoi les établissements de santé ne peuvent plus l’ignorer ? Comment passer du concept à la réalité ?

Définition

Avant d’aller plus loin, il est important de bien définir ce qui se cache derrière ce terme. D’après Pôle Emploi, “la marque employeur désigne l’ensemble des problématiques d’image de marque liées à la gestion des ressources humaines et au recrutement d’une entreprise.
La marque employeur est en effet l’une des composantes du marketing RH et a pour objectif de valoriser l’humain. Elle sert à la fois le recrutement et la fidélisation des collaborateurs. La marque employeur est complémentaire de la marque de l’entreprise qui est davantage tournée vers les patients, aidants ou encore prescripteurs.

Pourquoi soigner sa marque employeur ?

Soigner votre marque employeur permet d’attirer de nouvelles recrues mais aussi de fidéliser vos salariés ou agents. Et, dans le secteur de la santé, l’enjeu est crucial.

D’abord parce que les établissements ont de plus en plus de difficulté à recruter. Si les candidats sont au rendez-vous – près de 30000 candidatures ont été déposées sur le site Staffsanté en janvier 2020 -, il est nécessaire de leur donner envie de vous rejoindre. En cela, votre marque employeur est votre première vitrine. Plus que de faciliter le recrutement, elle vous permet d’attirer directement les bons candidats, c’est-à-dire ceux qui se reconnaissent dans vos valeurs et votre projet.

Ensuite parce que l’absentéisme et le turn-over touchent de plein fouet les équipes soignantes et coûtent cher aux établissements. À titre d’exemple, une infirmière reste en moyenne trois ans dans un service d’urgence parisien1, d’après Christophe Prudhomme, porte-parole de l’association des médecins urgentistes de France (AMUD).
Soigner votre marque employeur vous permet de réduire le turn-over de vos équipes ainsi que les coûts liés au recrutement. En effet, les entreprises avec une marque employeur forte diminuent de 43% leurs coûts d’embauche 2.

Et concrètement ?

Pour qu’elle soit sincère et crédible, la marque employeur ne doit pas sortir du chapeau de quelques personnes dirigeantes. Elle doit refléter un réel sentiment d’appartenance et s’appuyer sur des actions concrètes. Il est important de rechercher le maximum de cohérence entre les trois piliers de la marque employeur : l’image employeur (la réputation interne et externe), l’identité employeur (l’ADN, les valeurs, la culture) et les pratiques Employeurs (les pratiques RH et managériales)3. Cette cohérence est nécessaire pour éviter une distorsion entre la promesse employeur véhiculée auprès des candidats et la réalité vécue par les salariés et ainsi limiter le turnover et l’absentéisme.

1 “Le turn-over des infirmiers aux urgences, signe de services en détresse” – Le Monde, juin 2019
2 https://inbound.lasuperagence.com/blog/infographie-10-chiffres-sur-la-marque-employeur-%C3%A0-retenir-pour-2019
3 https://www.rhinfo.com/thematiques/strategie-rh/marque-employeur/marque-employeur-halte-aux-confusions

Contactez-nous 03 20 16 38 68 Envoyer un email Découvrir nos solutions
Simplifiez la gestion de vos remplacements Découvrez Teamsquare