Ségur de la santé : point sur la revalorisation des salaires

Le 13 juillet 2020, le Premier ministre Jean Castex et le ministre des Solidarités et de la Santé ont signé les accords du Ségur de la Santé avec les organisations syndicales.

Lancé le 25 mars, le Ségur de la Santé a réuni l’ensemble des acteurs du monde de la santé pour faire le bilan de la crise, construire l’avenir de l’hôpital.

La revalorisation des salaires était au coeur des échanges. Qu’est-il sorti de ces accords ?

Des salaires revalorisés et ouverture de 15 000 postes

Olivier Véran et Jean Castex ont annoncé près de 8 milliards d’euros chaque année pour revaloriser les métiers du service public de santé. Dans cet accord, on retrouve, entre autres :

  • + 183€ nets/ mois pour tous les professionnels non médicaux au sein des établissements de santé et Ehpad publics et privés non lucratifs (+160€ net/mois pour le secteur privé lucratif)
  • + 35€ nets/mois en moyenne de rémunération supplémentaire pour les personnels en contact des patients grâce à la revalorisation de leurs grilles de salaires
  • Une prime d’engagement collectif portée à 100€ net/mois
  • 15 000 recrutements pour soutenir l’emploi hospitalier

Pour les professionnels médicaux de l’hôpital public, 450 millions d’euros par an sont prévus pour réévaluer les carrières et les rémunérations, créer une véritable politique de gestion des carrières et des compétences pour les médecins et développer un lien fluide entre ville et hôpital.

Les internes et les étudiants des filières médicales et paramédicales ne sont pas en reste car 200 millions d’euros par an sont prévus pour revaloriser leurs indemnités, diversifier la formation et mieux les intégrer dans les politiques de qualité de vie au travail.

Concrètement, ça donne quoi ?

Pour mieux comprendre, le ministre des Solidarités et de la Santé a créé des infographies par métier :

Pour en savoir plus, retrouvez le dossier de presse sur les Accords du Ségur de la Santé en cliquant ici.

Des annonces qui divisent

Parmi les professionnels qui se sentent oubliés dans ces accords, les sages-femmes. La profession a en effet était classée comme « non médicale », provoquant ainsi la colère de l’Ordre des sages-femmes. Sa présidente, Anne-Marie Curat, a envoyé une lettre ouverte au Ministère des Solidarités et de la Santé pour une meilleure reconnaissance.

Les syndicats sont également partagés sur ces initiatives. Si certains saluent l’investissement, « le début de quelque chose », d’autres sont déçus sur les montants, « loin du compte ». SUD Santé estime également les 15 000 postes « très en-deça des besoins, on demandait 100 000 postes »1.

Pour aller plus loin :
La signature des accords salariaux sur le Ségur de la santé se veut « historique » – HOSPIMEDIA
Ségur de la santé : de l’argent et des questions – Le Monde
Ségur de la Santé : qu’ont obtenu concrètement les soignants ? – L’express

 

1 « Ségur de la santé : de l’argent et des questions » – Le Monde

Contactez-nous 03 20 16 38 68 Envoyer un email Découvrir nos solutions
Simplifiez la gestion de vos remplacements Découvrez Teamsquare