Des postes à pourvoir à l’hôpital

 

Les services RH des hôpitaux ont actuellement du pain sur la planche. En effet, la Fédération hospitalière de France (FHF) a révélé, le 21 octobre, que les hôpitaux et les établissements médico-sociaux publics sont, en ce moment, confrontés à « un taux d’absentéisme de l’ordre de 10 % ». A cela s’ajoutent « entre 2 à 5 % de postes vacants de soignants ». Les métiers prioritairement concernés sont les infirmiers et les infirmiers spécialisés. Si bien que la période est « plus tendue que d’habitude » au point d’affecter les prises en charge. « Sans être catastrophique, cette situation limite l’activité hospitalière et ne permet pas de répondre à la demande de rattrapage de soins qui est née de la crise sanitaire », a d’ailleurs admis la Déléguée générale de la FHF, Zaynab Riet. L’hôpital semble pâtir d’un manque d’attractivité dans la mesure où « les recrutements parmi les jeunes professionnels sortis d’école sont plus difficiles » tandis que les établissements ont « de moins en moins de marge de manœuvre, y compris sur de l’intérim ».

 

Ces articles peuvent également vous intéresser