Ludopital : des jouets pour faciliter le soin

On les appelle les « bénévoles de l’ombre ». Ils sont plus d’une centaine à trier, nettoyer et distribuer les jouets reçus au centre de Ludopital. Retour sur une association qui oeuvre pour améliorer le quotidien des enfants hospitalisés.

Le jouet au centre du soin

À l’origine de l’association, Bernard Grimbert, manipulateur en radiologie au Centre Hospitalier de Roubaix. Lors d’une consultation aux urgences pédiatriques avec un enfant paniqué, il se rappelle que son fils a oublié son jouet quelques jours auparavant. Il décide alors de l’utiliser pour calmer son petit patient et lui expliquer le soin. En voyant l’effet du jouet sur l’enfant pendant le soin, Bernard Grimbert crée Ludopital (contraction de “ludique” et “hôpital”) en 1987.

L’objectif de l’association ? Récolter des jouets neufs pour les redistribuer aux hôpitaux, dans leurs services pédiatriques et de médecine générale. Ces jouets sont utilisés pour faciliter les soins des enfants.

« Nous n’avons pas de contact direct avec les patients et leurs familles, nous agissons avec les soignants. » précise Jeanine Vanderplancke, vice-présidente de l’association. « Parmi nos bénévoles, certains sont référents hospitaliers et livrent les jouets tous les 2 mois. Ils recueillent ainsi régulièrement les retours des soignants, ce qui nous permet d’affiner la distribution, selon la tranche d’âge par exemple. »

De la boîte à meuh pour détecter un déficit auditif chez un enfant à la poupée pour expliquer le soin en passant par les bulles de savon pour inciter l’enfant à souffler avant un examen cardiologique, les exemples sont nombreux.

« Notre objectif est vraiment d’aider le personnel soignant et de dédramatiser le soin » ajoute Jeanine Vanderplancke.

Des critères exigeants

Avant de se retrouver dans les hôpitaux, les jouets passent par « la route des jouets« . Pour Jeanine Vanderplancke, « nous avons une grande responsabilité en introduisant des jouets dans un hôpital. C’est pourquoi nous avons défini des critères exigeants dans la collecte ; les jouets doivent être neufs ou en très bon état. Nous devons aussi nous assurer qu’ils soient propres, conformes et ne soient pas dangereux pour les patients. »

Dans les locaux de Ludopital, des bénévoles s’activent pour récolter les jouets, les trier en vérifiant leur état et leur conformité (norme CE). Ils sont ensuite lavés et emballés avant d’être distribués au personnel soignant. « Tous nos bénévoles passent par nos locaux pour qu’ils puissent vraiment se rendre compte de l’exigence de qualité que nous avons. » précise Jeanine Vanderplancke.

Le pouvoir des petites actions

Et l’action de Ludopital dépasse la distribution de jouets ! En effet, chaque année, l’association organise des manifestations, telles que “Des euros pour Ludopital”, “Les foulées de Ludopital” ou encore des événements culturels pour récolter des fonds.

Les dons sont ensuite utilisés pour mettre en place des projets qui permettent d’agrémenter le quotidien des enfants à l’hôpital. D’après Jeanine Vanderplancke, « Ces actions sont toujours pensées avec les soignants« , comme l’installation d’aquarium, l’aménagement de salles d’attente et de chambres, l’organisation d’ateliers ou encore l’installation d’espaces Snoezelen.

« Le confort et le bien-être de l’enfant sont vraiment au centre de toutes nos actions. Notre objectif est de rendre leur hospitalisation la plus agréable possible. Je me souviens notamment d’une petite fille qui était hospitalisée au Centre Oscar Lambret, qui était très heureuse de pouvoir offrir un bouquet à sa maman après un atelier floral. C’est pour ces petits moments de joie que nous agissons dans l’ombre. » raconte Jeanine Vanderplancke.

52 000 jouets distribués en 2019

En 2019, l’association, basée à Roubaix, a redistribué plus de 52 000 jouets thérapeutiques sur 24 centres hospitaliers dans les Hauts-de-France.

« Si notre pic de collecte se passe principalement en période de fêtes, nous 

agissons tout au long de l’année. » précise Jeanine Vanderplancke. « Je suis toujours autant touchée par la générosité des gens. Plusieurs familles sont venues nous voir vers mi-novembre pour se renseigner sur les jouets dont nous avons le plus besoin. Elles ont ensuite organisé des collectes et mis ces jouets sous leur sapin avant de les amener. Je pense également à cette petite fille, qui avait été hospitalisée, et qui a demandé que tout l’argent reçu lors de sa communion soit versé au profit de Ludopital.« 

En 30 ans d’activité, plus de 2 millions jouets thérapeutiques ont été offerts. L’association intervient dans le Nord Pas de Calais et la Belgique (Mouscron – Tournai), auprès de 35 établissements hospitaliers publics et privés, ainsi que des CMPE, IEM et hôpitaux de jour.

Pour en savoir plus sur l’association, cliquez ici

Aménagement Centre Hospitalier de Tourcoing

Thèmes :

Ces articles peuvent également vous intéresser