Le statut d’infirmière en pratique avancée : quésaquo ?

C’est la loi de modernisation de notre système de santé de janvier 2016 qui a acté la création du statut d’infirmière en pratique avancée (IPA), dont l’exercice nécessitera au minimum un niveau d’étude Master 1 ou 2. Deux ans plus tard, un projet de décret, présenté le 8 mars, prévoit que les IPA auront vocation à participer à la prise en charge globale du patient dans le domaine de l’oncologie, de la transplantation rénale, de la santé mentale et de la psychiatrie.

Elles devraient aussi jouer un rôle dans le suivi des pathologies chroniques stabilisées, notamment pour la prise en charge des personnes âgées, conduire un entretien avec le patient, procéder à un examen clinique, renouveler ou adapter des prescriptions médicales. Mais la profession s’est dite déçue par le texte puisque tous les actes se feront sous le contrôle des médecins qui définiront les conduites diagnostiques et les choix thérapeutiques.

1 étoiles2 étoiles3 étoiles4 étoiles5 étoiles (Soyez le premier à noter cet article !)

Ces articles peuvent également vous intéresser