TOP 5 des métiers de la santé accessibles sans le bac !

Assistant.e dentaire 

Les missions : L’assistant.e dentaire s’occupe des tâches administratives du cabinet, accueille les patients et assure la prise de rendez-vous. Il/elle prépare le matériel et les outils nécessaires à l’intervention du praticien, et l’assiste techniquement. 

Intervient : En cabinet ou en centre hospitalier.

Accès : Diplôme d’Assistant Dentaire (certification professionnelle niveau IV). Formation de 18 mois à effectuer en alternance au sein d’un cabinet dentaire.

 

Auxiliaire de puériculture  

Les missions : Il/Elle réalise (sous la responsabilité de l’infirmière, de la puéricultrice, de la sage-femme et en collaboration) des soins de prévention, de maintien, d’éducation à la santé et relationnels pour préserver ou restaurer le bien-être et l’autonomie de l’enfant. Il/elle organise des activités d’éveil, et surveille de l’état de santé général de l’enfant. 

Intervient : En milieu hospitalier, en crèche, halte-garderie, jardins d’enfants, ou autres structures spécialisées.

Accès : Diplôme d’État d’auxiliaire de puériculture (certification professionnelle niveau V). Formation de 17 semaines (cours théoriques et cliniques en institut de formation.)

 

Aide-soignant.e 

Les missions : L’aide-soignant.e accueille et installe le patient. Il/elle accompagne le patient dans les gestes de la vie quotidienne (repas, toilette, réfection des lits, soins d’hygiène et de confort.) Il/elle travaille en collaboration avec l’infirmier.e. 

Intervient : En hôpital, en clinique, en Ehpad, en centre médico-social ou autres structures. 

Accès : Diplôme d’État d’Aide-Soignant (certification professionnelle niveau V). Formation en 1 an (en centre de formation dépendant d’un hôpital). 

 

Ambulancier.e 

Les missions : L’ambulancier.e assure le transport de personnes malades ou blessées (malade, blessé, femme enceinte). Il/elle veille à leur bien-être et est en mesure d’apporter les premiers secours en cas de nécessité. 

Intervient : Dans le secteur public, dans le secteur privé ou encore pour des organismes tels que la Croix-Rouge française. 

Accès : Diplôme d’État d’Ambulancier (certification professionnelle niveau V). Permis B depuis 3 ans exigé. Formation en 630 heures de cours théoriques et de stages. 

 

Préparateur.trice en pharmacie

Ses missions : Le préparateur.trice en pharmacie seconde le pharmacien. Il/elle analyse les prescriptions médicales afin de fournir le nombre de boîtes ou de flacons adéquat au patient. Il réalise certaines préparations pharmaceutiques et s’occupe de la gestion des stocks.

Intervient : En pharmacie, en hôpital ou en clinique.

Accès : Brevet professionnel (BP) de préparateur en pharmacie. Formation de 2 ans.