Trois quarts des diplômés infirmiers trouvent leur premier emploi en moins d’un mois

Une étude de la Drees donne les grandes lignes du recrutement des infirmiers diplômés. Décryptage des chiffres les plus marquants.

Des infirmiers diplômés plus nombreux et plus âgés

En 2017, la France comptait 26 000 nouveaux diplômés en soins infirmiers, soit deux fois plus qu’en 2000. Le nombre d’infirmiers augmente donc chaque année en France, et ce rythme devrait se poursuivre dans les prochaines années ! Pour l’auteur de cette étude, plusieurs facteurs expliquent cette évolution : d’abord la hausse des quotas nationaux, puis la meilleure adéquation entre ces quotas et le nombre d’élèves s’inscrivant effectivement en première année et enfin, le taux de réussite des élèves.

Autre fait marquant : 31% des étudiants diplômés en 2013 ne sont pas issus de la formation initiale et sont âgés en moyenne de 31 ans. La moitié des diplômés post-initiaux travaillaient déjà dans le secteur de la santé, entamant des études d’infirmier le plus souvent afin d’obtenir une qualification professionnelle reconnue.

Une insertion toujours meilleure que dans d’autres secteurs

Les étudiants en soins infirmiers s’insèrent mieux sur le marché du travail que des diplômés de niveau équivalent hors santé. Mais cette insertion se fait tout de même moins aisément qu’en 2013. En effet, en 2017, les trois quart des infirmiers diplômés ont trouvé un emploi en moins de trois mois. En 2013, c’est en moins d’un mois que 74% de ces étudiants trouvaient leur premier emploi contre 85% en 2007. Le délai d’insertion s’allonge certes, mais reste toujours meilleur que celui des diplômés de même niveau hors santé (où seuls 51% trouvent un emploi en moins d’un mois).

Pour près de trois quart des diplômés de 2013, le premier poste est un emploi temporaire (CDD ou intérim). Trois ans après avoir été diplômés, 83 % des infirmiers occupent un emploi stable : une proportion largement supérieure à celle observée pour les autres diplômés de niveau équivalent hors santé.

Etude emploi infirmiers

Quels postes et quels revenus pour les infirmiers ?

Pour trois quarts des jeunes diplômés, le premier emploi est temporaire. Etant donné que les infirmiers doivent justifier d’une expérience professionnelle de 24 mois au cours des six années précédant une demande d’installation, ils ne s’installent pas en libéral dès l’obtention de leur diplôme. Il est donc normal que l’ensemble des nouveaux diplômés commence donc leur carrière comme salariés.

La moitié des infirmiers diplômés d’État (50 %) occupent leur premier poste dans un hôpital public, tandis que 12 % travaillent pour l’État ou le service public dans un autre type d’établissement et 38 % sont employés d’un établissement du secteur privé. A noter également : les infirmiers libéraux ont un revenu supérieur de 28% à ceux des salariés trois ans après leur diplôme.

Et vous, avez-vous trouvé facilement un emploi à la sortie de vos études ? Avez-vous connu des difficultés d’insertion professionnelle ?

Vous recherchez un emploi d’infirmier ? Consultez toutes nos offres !

 

Référence : Yannick Croguennec (DREES), 2019, « Les trois quarts des diplômés infirmiers trouvent leur premier emploi en moins d’un mois », Études et Résultats, n°1099, Drees, janvier.

Téléchargez l’étude complète

 

Ces articles peuvent également vous intéresser