Reconversion : quand les banquiers deviennent infirmiers

Reconversion banque santé

Des banquiers reconvertis en infirmiers ? L’idée peut paraître saugrenue mais c’est pourtant l’expérimentation à grande échelle que souhaite mettre en place la Belgique.

En pleine restructuration due au ralentissement économique et à la digitalisation, le secteur bancaire en Belgique risque prochainement de voir ses effectifs diminuer. Au contraire, le secteur des soins de santé est en pénurie chez nos voisins belges. Les syndicats ont donc récemment signé un protocole pour la “mobilité des talents dans le secteur bancaire”.

Mobilité vers le secteur de la santé

Le protocole explique la démarche ainsi : « Les partenaires sociaux constatent que certaines fonctions sont amenées à disparaître totalement ou à se modifier radicalement de telle sorte que la mobilité interne n’est pas toujours porteuse d’avenir. D’autre part, certains secteurs peinent à trouver le personnel souhaité. Aussi, en plus de la mobilité interne, une mobilité externe doit être facilitée. »

Concrètement, quatre formules ont été élaborées : le coaching individuel, le coaching individuel avec affectation temporaire auprès d’un autre employeur, le “prêts de seniors” à d’autres organisations et enfin une formule avec simplement un passage sur la masse salariale du nouvel employeur. Les emplois visés sont bien sûr ceux d’infirmiers ou d’aide-soignants mais également les emplois administratifs dans les hôpitaux.

Une formation en santé payée

Les employés de banque volontaires pourraient ainsi devenir, après formation bien sûr, infirmiers ou aide-soignants. La question du coût a également été abordée. En effet, en Belgique, la formation d’aide-soignant dure 1 an et celle d’infirmier 3 à 4 ans. La formation serait, dès le démarrage, payée par le futur employeur.

Une campagne d’information sera lancée dès le mois de mars pour un début des formations en septembre. Après le secteur bancaire, le secteur de la logistique devrait lui aussi être prochainement concerné.

Une situation transposable en France ?

En France, un tel accord de branche n’a jamais été évoqué mais nombreux sont ceux qui, à titre individuel, malgré une carrière professionnelle dans un secteur totalement différent, souhaitent se reconvertir dans les métiers de la santé. Pour la majorité d’entre eux qui se destinent au métier d’infirmier, il faudra tout de même rejoindre l’un des 350 Instituts de Formation en Soins Infirmiers (IFSI) en France pour une formation en 3 ans.

En mai dernier, une étude du ministère de la Santé estimait qu’avec le vieillissement de la population et le développement du maintien à domicile, le nombre d’infirmiers ne serait pas suffisant dans les années à venir. La reconversion serait-elle une bonne alternative au licenciement dans un secteur et à la pénurie dans un autre ?

Et vous, vous vous êtes reconverti pour devenir infirmier ? Racontez-nous !

Thèmes : Emploi

Ces articles peuvent également vous intéresser