Journée mondiale de la santé : l’OMS s’engage pour un monde plus juste et en meilleure santé

Chaque année, la journée mondiale de la santé est célébrée le 7 avril. Pour 2021, l’Organisation Mondiale de la Santé a lancé une nouvelle campagne sur le thème : Pour un monde plus juste et en meilleure santé.   

La crise de la Covid-19 a révélé des inégalités, déjà existantes, face à l’accès au soin et a été particulièrement lourde de conséquences pour les populations vulnérables. L’OMS appelle donc les dirigeants à réduire ces inégalités et à faire en sorte que chacun ait accès à un bon état de santé. 

La campagne se divise en 4 objectifs : 

  • Oeuvrer ensemble 

“Travailler main dans la main avec les communautés et les personnes touchées pour s’attaquer aux causes profondes des inégalités et appliquer des solutions – à l’intérieur et à l’extérieur du secteur de la santé – pour y remédier. L’impact sera plus grand si les pouvoirs publics et les communautés œuvrent ensemble, selon une approche coordonnée.”

  • Recueillir des données fiables 

“Recueillir et utiliser des données sanitaires récentes et fiables, ventilées selon le sexe, l’âge, le revenu, le niveau d’instruction, le statut migratoire, le handicap, l’emplacement géographique et d’autres caractéristiques propres au contexte national. Ce n’est qu’ainsi qu’on peut évaluer les inégalités entre les sous-groupes de population et prendre des mesures ayant un impact.”

  • Lutter contre les inégalités 

“Adopter une approche pangouvernementale pour s’attaquer aux causes profondes des inégalités et investir davantage dans les soins de santé primaires. C’est primordial pour relever les défis d’aujourd’hui dans l’optique de la santé pour tous et pour être plus résilient demain.”

  • Agir au delà des frontières 

“Agir au-delà des frontières nationales. Par exemple, ce n’est que lorsque la population mondiale sera protégée, testée et traitée qu’il sera possible de mettre fin à la pandémie de COVID-19. En plus d’assurer un approvisionnement équitable en vaccins, tests de dépistage et traitements, il faut renforcer les mécanismes nationaux et internationaux, ainsi que la confiance des communautés et leur participation à la distribution et à l’utilisation effective de ces produits, afin que tous puissent en bénéficier à l’échelle mondiale.” 

Pour en savoir plus rendez-vous ici. 

Ces articles peuvent également vous intéresser